Le procès des étudiants pro-Khalifa renvoyé

news-details
Manifestation

Placé sous mandat le 15 janvier dernier pour manifestation illégale et destruction de biens appartenant à l’Etat, Al Ousseynou Sy, responsable de la jeunesse socialiste de Kaolack a comparu, ce mercredi, à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar. Mais, il n’a pas été jugé. Son procès est renvoyé jusqu’à vendredi 25 janvier 2019 pour la convocation de la partie civile. En effet, après que le Conseil constitutionnel a publié la liste provisoire des candidats à l’élection présidentielle, les jeunes socialistes issus du rang de l’ancien maire de Dakar ont envahi la rue pour dénoncer l’invalidation de la candidature du maire révoqué. Ils avaient brulé des pneus et caillassés des bus de Dakar Demm Dikk. C’est sur ces entrefaites que le sieur Sy a été arrêté. Cependant, selon l’avocate de la défense son client a été arrêté arbitrairement car n’ayant pas pris part à la manifestation.

Vous pouvez réagir à cet article