Le procès du chauffeur du PUR renvoyé au 21 mars

news-details
TAMBACOUNDA

Ibrahima Ndoye, arrêté à Tambacounda après les incidents malheureux du 11 février après la mort de deux (2) jeunes, lors de la campagne électorale, n’est pas au bout de ses peines. Il devra prendre son mal en patience jusqu’à mercredi prochain, 21 mars 2019. Ce, pour être fixé sur son sort. Le procès du chauffeur dans le cortège du Parti de l’Unité et du rassemblement (PUR) du candidat Issa Sall a été renvoyé, lors de l’audience tenue ce mercredi, 13 mars, au Tribunal de grande instance de Tambacounda.

Poursuivi pour homicide involontaire, le prévenu est accusé d’avoir mortellement heurté lors desdits événements, le jeune Cheikh Touré. Le jour fatidique, tout est parti des affrontements entre militants de la coalition Benno bokk yakaar (BBY) et ceux du PUR.

Le renvoi s’explique par de nouveaux éléments versés dans le dossier, notamment des captures d’images (photos et vidéo). D’ailleurs, l’audience d’aujourd’hui a été suspendue, le temps que les juges et les avocats visionnent le film à huis clos. A en croire les robes noires, cela ne pourrait pas avoir d’impact sur le déroulé du procès puisque la vidéo ne montre pas la scène du drame. Une affaire à suivre.

Vous pouvez réagir à cet article