Le projet de révision constitutionnelle passe en commission technique, l’opposition boude

news-details
SUPPRESSION DU POSTE DE PREMIER MINISTRE

La procédure est déclenchée. Le projet de révision constitutionnelle visant la suppression du poste de Premier ministre est adopté en commission technique. Cela, note Les Echos, malgré le véto de députés de l’opposition en l’occurrence Malick Gueye du Grand Parti (GP) et Bara Dolly Mbacké de Bokk Gis Gis, déniant toute nécessité de le faire passer en procédure d’urgence.

L’opposition très faiblement représentée

La majorité Benno Bokk Yakaar (BBY) a dicté sa loi face à ces deux (2) députés de l’opposition, qui ont pris la parole. Seuls Toussaint Manga du PDS, les frères Bara Dolly, Pr Issa Sall du PUR, Malick Gueye et Amy Kanté du GP, étaient présents, précise le journal. Lequel souligne l’absence de Madické Niang, Mamadou Diop Decroix, Ousmane Sonko, Déthié Fall.
S’agissant du projet de loi, les députés sont convoqués en séance plénière le samedi 4 mai prochain pour son examen.

Vous pouvez réagir à cet article