Les 55 millions de Marième Faye divise l’association des insuffisants rénaux

news-details
DON

Les membres de l’Association sénégalaise des hémodialysés et des insuffisants rénaux (Ashir) et les malades sont à couteaux tirés. La cause : les dirigeants du centre sont soupçonnés de détourner les 55 millions de francs CFA offerts par la première dame, Marième Faye pour l’association. Selon EnQuête qui donne l’information, la conférence de ladite association, prévue pour faire le point sur l’avancement des travaux de construction de son centre de traitement et ses activités, s’est finalement transformée en champ de bataille.

Effet, rapporte le journal, le 23 juillet 2011, l’ASHIR avait organisé un téléthon et avait collecté un montant de 105 millions de francs CFA. Et lors d’une visite au centre, le 2 novembre 2017, la première dame avait offert une enveloppe de 55 millions de francs CFA et a porté le plaidoyer de l’association pour obtenir le soutien de l’Ecotra qui, dans le cadre de la responsabilité sociétale de l’entreprise, s’est engagée à agrandir le bâtiment du centre en R+3 pour un coût globale de 400 millions de francs CFA. Le bureau de l’association précise que cette somme n’est pas destinée à partager entre les malades, mais doit servir pour agrandir la capacité d’accueil. Cependant, pour les hémodialysés et insuffisants rénaux, « ce n’est pas à eux de construire. C’est du ressort de l’Etat, donc l’argent doit servir à la sensibilisation et à la subvention des coûts de soins ».

Vous pouvez réagir à cet article