Les candidats de l’opposition dévoilent des « magouilles » sur le fichier électoral

news-details
PRÉSIDENTIELLE 2019

Les représentants du pôle des quatre candidats ont fait face à la presse jeudi, 21 février pour « alerter sur les dérives du pouvoir » relatives au scrutin de dimanche prochain. Ass Babacar Gueye, représentant de la coalition « Idy 2019 », attire l’attention sur la situation de Bokidiawé. « Cette localité compte 13.261 personnes en âge de voter alors que le fichier électoral compte 18.337 électeurs », explique-t-il.

Dans les communes de Mbour, Médina Gounass (Guédiawaye) et Golf Sud, il note des centres et bureaux de vote qui n’existent que sur le fichier électronique et non sur le fichier papier.
En outre, le pôle des quatre candidats de l’opposition dénonce des « manipulations douteuses » du fichier électoral et la fabrication massive de duplicatas de cartes d’électeurs et changement massif de lieux de vote pour des électeurs.

De l’avis d’Ibou Diouf Niokhobaye, toutes ces « magouilles du gouvernement » notamment à Touba, Ziguinchor, Dakar ont pour but de « faire gagner le candidat Macky sall dès le premier tour ».
A son tour Ngouda Sall, expert commis pour vérifier ces irrégularités, a noté l’inscription de 31.525 électeurs sur le fichier électoral entre le 2 juillet et le 24 aout 2018. En plus de l’attribution de cartes nationales d’identité à des étrangers.

Afin de garantir l’intégrité du scrutin, le pôle des candidats de l’opposition recommande à leurs représentants de visiter et vérifier le nombre des bureaux ainsi que les matériels de vote.

Vous pouvez réagir à cet article