« Les élections ne doivent pas hypothéquer tout l’avenir de ce pays »

news-details
Mgr André Gueye, Evêque de Thiès

« La paix pour le Sénégal » ! C’est la prière formulée par l’Eglise catholique en cette vieille d’élection présidentielle aux multiples enjeux. A l’instar de l’archevêque de Dakar, l’évêque de Thiès, Monseigneur André Gueye a, lors de son message de Noël, prêché pour des élections transparentes avec zéro contestation. « A l’approche des élections, si nous suivons le message de Noël nous devons tous être des artisans de la paix. Surveillons donc nos parole, nos actions, nos comportements pour que rien ne puisse contredire la paix », a déclaré Monseigneur André Gueye sur Sud Fm.

Selon lui, les élections sont éphémères. Elles vont passer et les sénégalais vont vivre ensemble. Donc, il pense qu’on ne devrait, pour une quelconque ambition politique, saper la cohésion sociale qui prévaut dans le pays. « Les élections sont un instant, certes de notre vie politique mais, elles ne doivent pas hypothéquer tout l’avenir de ce pays », a-t-il prêché. Poursuivant, il lance un appel aux hommes politiques en leur demandant de surveiller leurs propos. Ce, en mettant en avant le bien commun, dont la paix, qui est un élément fondamental pour assurer le développement de notre pays. « Que la paix soit préservée. Que les comportements, les paroles, les faits et les gestes ne viennent jamais contrecarrer ce bien fondamental qui est la paix, sans laquelle il n’y a pas de développement possible », a-t-il sollicité.

Vous pouvez réagir à cet article