Les scientifiques prévoient une « accélération imminente » de l’extinction des espèces

news-details
Environnement

150 scientifiques venus de 130 pays travaillent à partir de ce lundi sur la première évaluation mondiale des écosystèmes depuis près de 15 ans.
Un sombre inventaire de la nature vitale pour l’humanité s’ouvre ce lundi. Scientifiques et diplomates de 130 pays se réunissent à Paris pour adopter la première évaluation mondiale des écosystèmes depuis près de 15 ans. Le patrimoine environnemental mondial (...) est en train d’être altéré à un niveau sans précédent", met en garde le projet de synthèse du rapport, projet qui sera discuté, amendé et adopté ligne par ligne par les délégués avant sa publication le 6 mai.

Un quart des 100 000 espèces aujourd’hui évaluées - sur les 8 millions d’espèces estimées sur Terre - sont déjà menacées d’extinction, sous pression de l’agriculture, de la pêche, de la chasse, ou encore du changement climatique. Mais "une accélération rapide imminente du taux d’extinction des espèces" est attendue par les scientifiques, selon le projet de rapport. Et entre 500 000 et un million devraient devenir à leur tour menacées, dont "beaucoup dans les prochaines décennies".

Ces projections sont en accord avec ce que décrivent depuis des années certains scientifiques : le début de la sixième "extinction de masse", la première depuis l’arrivée des hommes sur la planète.

Vous pouvez réagir à cet article