image

MACKY APPELLE POUTINE À UNE PLUS GRANDE PRISE DE CONSCIENCE

image

Au moment où ces lignes sont écrites, le chef de l’État sénégalais, Macky Sall, par ailleurs Président en exercice de l’Union africaine est en train d’être reçu, à Sotchi, par le Président russe, Vladimir Poutine. L’objet de cette rencontre au sommet, les conséquences de la guerre en Ukraine sur les économies africaines et sur l’éternelle équation de la sécurité alimentaire.

Au nom de l’Afrique, Macky Sall a demandé au Président Poutine de « prendre conscience » des conséquences que les pays africains sont des victimes du conflit. Macky appelle à ce que les sanctions contre la Russie n’affectent pas le secteur alimentaire. Et là, il pointe un doigt accusateur sur l’Occident en « guerre ouverte » avec la Russie.

Sachant que l’Afrique est très dépendante du blé, des engrais et de l’urée ukrainien et russe, le Président de l’UA cherche à peser de tout son poids pour éviter aux économies africaines, surtout l’agriculture, une situation irréversible lourde de conséquences. Acheter des fertilisants russes est devenu presque impossible avec les sanctions qui frappent le secteur financier russe et qui ne permettent plus d’accéder aux fertilisants russes.

"Je salut le rôle de la Russie dans la lutte pour les indépendances des pays africains, ce rôle ne peut pas être oublié par l’Afrique. Et cette amitié au nom de laquelle je viens pour les 54 pays de l’union africaine fait que vraiment nous venons avec beaucoup d’espoir et nous souhaitons bien sûr non seulement renforcer les relations de coopérations bilatérales et aussi entre la Russie et l’Afrique mais aussi parler de la crise et de ses conséquences sur nos Etats, nos pays", affirme le Président sénégalais.

Avant de poursuivre : "Vous avez suivi les différents votes aux nations unies, la position de l’Afrique, malgré d’énormes pressions, la majorité des pays africains, quand même ont évité de condamner la Russie dans cette situation. Et si vous prenez aussi l’Asie, le Moyen Orient ainsi que l’Amérique Latine, se dire qu’il y’a une bonne partie de l’humanité qui, en réalité est très attentive à ce qui se passe. Et moi, c’est au nom de tous ces espoirs que je suis venu vous voir pour demander de prendre conscience, que nos pays mêmes s’ils sont éloignés de théâtre sont des victimes, des victimes de cette crise, au plan économique".

Macky Sall a donc appelé à ce que le secteur alimentaire soit « hors des sanctions » imposées par les Occidentaux en représailles de l’offensive militaire russe. « Les sanctions contre la Russie ont entraîné plus de gravité, nous n’avons plus accès aux céréales venant de Russie, mais surtout aux engrais », a relevé le président sénégalais « Cela crée vraiment de sérieuses menaces sur la sécurité alimentaire du continent », a-t-il souligné.

Tout porte à croire que Macky a trouvé une oreille attentive auprès de l’homme fort de Moscou qui a laissé entendre au micro de France 24 que la Russie sera "toujours aux côtés de l’Afrique pour lutter contre le colonialisme". Avant de vanter le développement des relations russo-africaines.
Affaire à suivre.

MT

3 juin 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article