image

MACKY ÉLOIGNE SON "JEAN COLLIN"

image

Il était surnommé le "Jean Collin" de Macky Sall, tellement il faisait la pluie et le beau temps, alimentait la machine à broyer des carrières pour les beaux yeux du chef. Parfois pour lui-même. Les mauvais coups viendraient de lui. Les plans machiavéliques qui éloignaient le chef de ses troupes seraient son oeuvre. Mais ces derniers temps, au sein de l’Apr même, par des lettres ouvertes et anonymes, des messages de tous genres adressés au président de la République, Mahmoud Saleh était l’homme à abattre. Et, à voir son nouveau titre, le directeur de cabinet sortant, réduit à un Envoyé spécial est abattu. Parce qu’apparemment désormais moins impliqué dans les intrigues du palais.
Sans doute, une frange importante de l’Apr a jubilé hier. A soufflé.

Comme ce jour du 27 mars 1990 lorsque Abdou Diouf avait décidé d’enlever le très puissant Jean Collin à 65 ans de son douillet et stratégique fauteuil de Secrétaire général de la présidence de la République et ministre d’Etat. Parce que devenu encombrant avec ses conseils et son influence qui ne servaient plus au maître des lieux qui, dans un contexte politique tendu, avait besoin de colombes à la place de faucons. A quelques mois de la Présidentielle de 2024 et alors que le 3e mandat n’est pas encore réglé, Macky Sall semble avoir choisi de s’entourer d’esprits pacifiques et éclairés. On le verra à l’œuvre !

H. KANE

18 septembre 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article