MACKY MENACE DE PEINES LES INSULTEURS DES MAGISTRATS

news-details
RENTRÉE COURS ET TRIBUNAUX

Ceux qui attaquent les magistrats du Sénégal sont avertis. Ils ont intérêt à mesurer leurs propos au risque de sanctions. Le président de la République a annoncé, ce mardi, lors de la rentrée solennelle des Cours et tribunaux qu’il prendra toutes les mesures nécessaires pour assurer la protection de tous les magistrats. « L’œuvre de justice est une tâche délicate, complexe, mais tache fondamentale de l’Etat. Vous y consacrez toute votre énergie en dépit des accusations fallacieuses, perpétuelles, des menaces quasi quotidiennes. L’Etat prendra toutes les mesures qu’impose la situation pour la défense des magistrats, de tous les ordres. Puisque hélas, notre pays a connu des épisodes douloureux, l’Etat n’attendra pas que de telles situations se passent à nouveau pour réagir. Force restera à la loi », a prévenu le président de la République. Qui réitère son engagement à garantir le respect de l’Etat de droit à travers la mise en place d’un système juridique et judiciaire moderne et efficace. Lequel offre à chaque citoyen l’exercice effectif de ses droits. Pour le chef de l’Etat, la justice n’est pas un service public comme les autres. Et, il n’est pas souhaitable qu’elle le soit. Elle doit, de l’avis du président de la République, garder sa légendaire sérénité. Auparavant, Macky Sall a dit son ambition d’œuvrer à la modernisation de notre système judiciaire. Ce, afin de le rendre plus accessible, plus fiable et plus apte à garder et garantir l’égalité de tous devant la loi. C’est ce qui explique l’inscription de la justice au cœur de l’axe III du plan Sénégal émergent en vue d’engager les grandes réformes devant permettre à l’institution de jouer pleinement son rôle.

Vous pouvez réagir à cet article