image

"MACKY SALL A PROMIS..." (CHEIKH AHMED TIDIANE SY)

image

Lors du Jury du Dimanche, Cheikh Ahmed Tidiane Sy, est revenu sur les échanges entre le Cadre Unitaire de l’Islam et le Président, Macky Sall concernant une possible amnistie de Karim Wade et de Khalifa Sall. « On ne peut pas construire un pays sur la base de négociations entre politiques, a-t-il d’emblée rappelé. Je pense que si des personnes sont condamnées, en tous cas selon les règles bien établies et bien formelles, il n’y a pas de raison qu’on revienne sur cela. Mais si une personne pense que son procès n’est pas équitable, il est évident qu’aller vers sa réhabilitation devrait être pour moi une source de la préservation de la paix sociale. A notre niveau, nous pensons que tous les actes qui contribuent à apaiser le climat social doivent être encouragés. S’agissant des cas Karim et Khalifa, le président a promis d’ouvrir des discussions allant dans le sens de leur réhabilitation bien entendu en restant dans les carcans de la justice et du droit ».

Le coordonnateur du CUDIS ne pense pas qu’une personne puisse être condamnée toute sa vie à ne plus pouvoir être électeur ou éligible. « Je pense que c’est des dispositions du code électoral sur lesquelles on peut interpeller afin de réhabiliter ces personnes. Par ailleurs, je dois préciser que nous ne sommes pas des activistes qui nous prononçons sur tous les sujets. Nous sommes des facilitateurs », a dit Cheikh Ahmed Tidiane Sy.

Cheikh Moussa SARR

9 janvier 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article