MACKY SALL DIT AVOIR ÉTÉ SAISI PAR L’ARABIE SAOUDITE POUR LA SUSPENSION DU HAJJ

news-details
CONSÉQUENCES DU CORONAVIRUS

Après la suspension de la Oumra, le Hajj, 5e pilier de l’Islam est menacé. Le chef de l’État, Macky Sall, annonce avoir été saisi d’une lettre par l’Arabie saoudite, qui a décidé de suspendre toutes les opérations liées au pèlerinage à La Mecque, qui devait se tenir cette année, entre fin juillet et début août.

« Hier soir, nous avons reçu de l’Arabie Saoudite un message important qui demande de suspendre toutes les opérations liées au pèlerinage à La Mecque pour cette année. C’est dire que la maladie est sérieuse ».

En plus des mesures concernant le Hajj, l’Arabie Saoudite a décidé, depuis deux semaines, desuspendre temporairement les entrées dans le royaume pour effectuer la Oumra (petit pèlerinage), à cause du coronavirus.

En outre, l’Arabie Saoudite a fermé son territoire aux voyageurs provenant de pays où sévit le coronavirus. D’ailleurs, une réunion d’urgence a été convoyée, réunissant le ministre des Affaires étrangères, et des Sénégalais de l’extérieur, Amadou Bâ, la délégation générale au pèlerinage, et les voyagistes privés.

Il s’agit, souligne la source, de sensibiliser les acteurs sur la recommandation faite par les Saoudiens de ne prendre aucun engagement financier en vue du Hajj 2020. Une rencontre qui fait suite à une longue séance de travail, hier jeudi, des différentes directions et services du ministère de tutelle, et du Secrétariat d’État aux Sénégalais de l’extérieur.

Vous pouvez réagir à cet article