MACKY SALL SUR LE DOSSIER SONKO : "LAISSONS LA JUSTICE SUIVRE SON COURS EN TOUTE INDÉPENDANCE"

news-details
POLITIQUE

Après Ousmane Sonko, le président de la République, Macky Sall s’est adressé à la Nation. Dans une adresse imposée par les évènements survenus au Sénégal c ces derniers jours, Macky Sall s’est prononcé sur l’affaire concernant son opposant Ousmane Sonko qui, inculpé pour viol et menaces de mort, a été placé sous contrôle judiciaire, ce lundi, par le doyen des juges, Samba Sall.

Le président de la République a laissé entendre que le Sénégal dispose d’une justice indépendante et l’affaire est entre les mains de Dame Justice. « Nous avons une justice indépendante. Laissons la justice suivre son cours en toute indépendance », a-t-il déclaré.

« Taisons nos rancœurs et évitons la logique de l’affrontement »

Le président de la République a brisé le silence pour se prononcer sur les manifestations violentes qui ont éclaté ces derniers jours à Dakar et dans d’autres localités du pays. Lesquelles manifestations ont occasionné des pertes en vies humaines et d’importants dégâts matériels. Le chef de l’Etat appelle au calme et à l’apaisement. « Nous sommes une seule famille, unie par une histoire qui nous assigne un destin commun. Chaque vie perdue est un deuil pour la Nation. C’est pourquoi l’Etat viendra en aide aux familles endeuillées et facilitera l’accès aux soins des blessés », a déclaré le chef de l’Etat qui n’a pas manqué de déplorer les scènes de casses et de pillages des édifices publics et des symboles de l’Etat attaqués ; des commerces et autres biens privés, pillés et réduits en cendre. « Ce sont des années d’investissement et de dur labeur qui ont été anéantis. Rien, ni aucune cause ne saurait justifier ces actes regrettables », a regretté le chef de l’Etat. Il poursuit : « Chacun, avec ses choix et ses opinions, dans le respect des autres, nous pouvons et devons régler nos divergences autrement que par la violence destructrice ; parce que, quels que soient nos choix politiques et nos ambitions, nous sommes une seule famille, et nul d’entre nous ne peut avoir un destin séparé de celui la nation sénégalaise ».

Macky Sall réitère son ouverture au dialogue

D’après Macky Sall, rien ne l’importe plus que la préservation de ce qui forme l’âme de la nation sénégalaise, son cœur battant, sa source de vie et d’épanouissement : c’est à dire l’attachement aux valeurs du vivre ensemble dans la paix, la sécurité, la liberté, la démocratie, la tolérance et le respect de nos diversités. Sur ce, il invite au calme et à la sérénité. Tous, ensemble, taisons nos rancœurs et évitons la logique de l’affrontement qui mène au pire », a indiqué le président de la République. Il rassure qu’en ce qui le concerne, il usera de tous les pouvoirs que lui confère sa charge pour consolider le retour au calme et à la sérénité. Ce, dans l’intérêt supérieur de la Nation, la sécurité des personnes et des biens, la défense de la République et la préservation de nos institutions démocratiques.

Sur le dialogue et la concertation, Macky Sall indique que sa main reste tendue et ses portes ouvertes. « Dès après mon élection, allant au-delà du fait majoritaire, j’ai lancé le dialogue national pour conforter les bases de notre démocratie et de notre système politique. Ce dialogue est fécond. A ce jour, sur les 27 points inscrits au dialogue, 25 ont fait l’objet de consensus. Je reste et demeure attaché au dialogue pour la mise en œuvre des points de convergence déjà acquis », signale-t-il.

Vous pouvez réagir à cet article