image

MACKY SALL FACE AU DÉFI D’UNE SOLUTION CONCRÈTE

image

Le chef de l’Etat a insisté, mercredi en Conseil des ministres, sur ‘’l’urgence de finaliser, d’ici fin décembre 2021, l’entrée en vigueur du nouveau dispositif national de régulation et de contrôle des loyers’’.

Auparavant, la ministre du Commerce, Aminata Assome Diatta, a annoncé mardi qu’elle allait proposer la mise en place d’un Observatoire dédié aux questions du loyer compte tenu de la complexité de la question et de son importance.

’’Nous allons proposer au président de la République la mise en place très rapidement de l’observatoire du loyer au Sénégal’’, a-t-elle dit au terme d’une réunion tenue mardi avec l’ensemble des acteurs du secteur dans la salle de conférence de son département à la sphère ministérielle Habib Thiam de Diamniadio.

Une annonce jugée en deçà des réelles préoccupations des locataires qui réclament des mesures beaucoup plus concrètes.

Les bailleurs font la loi

La cherté des loyers est une question prioritaire pour les consommateurs sénégalais. Il y a quelques mois, le président de l’Association des Locataires du Sénégal (Als) Elimane Sall fustigeait les pratiques abusives des propriétaires, notamment la caution à 4 mois : " L loi dit deux mois, c’est-à-dire un mois de caution et un mois d’avance mais, on était d’accord sur un troisième mois de commission qui ne figurait nulle part sur les contrats de loyer".

Il préconisait comme solution plus de contrôle de la part de l’État : "Tant qu’on laisse le locataire et le bailleur contracter librement, il y aura toujours ces abus. C’est l’Etat qui doit agir. Depuis quand les gens ont-ils le droit de fixer leur propre loi et de l’appliquer au vu et au su des autorités qui laissent faire".

Cette nécessité de mieux réguler le système des questions fut, d’ailleurs, une des préoccupations relevées par la ministre du Commerce, Aminata Assome Diatta : " Ceux qui louent souffrent beaucoup de la caution. Il y a des bailleurs qui demandent jusqu’à 6 mois de caution. Donc il faut qu’on limite la caution de loyer, qu’elle ne dépasse pas deux mois ».

AN

18 novembre 2021