MACKY SALL : « IL NOUS FAUT REVISITER LES CONTENUS DE NOS PROGRAMMES SCOLAIRES ET UNIVERSITAIRES »

news-details
HISTOIRE GÉNÉRALE DU SÉNÉGAL

Le président de la République du Sénégal a, ce mardi, reçu des mains du professeur, Iba Der Thiam, les 5 premiers volumes de « Histoire générale du Sénégal : Des origines à nos jours ». La cérémonie qui s’est déroulée à la salle des banquets de la présidence de la République a enregistré la présence d’éminentes autorités telles que des ministres, des ethnologues, des historiens, des universitaires, entre autres.

Dans son discours, le président de la République a félicité le professeur Iba Der Thiam et son équipe pour le travail colossal abattu. En outre, le Chef de l’Etat qui se dit être un passionné de l’histoire, s’est lancé le défi de lire tous les 5 tomes du manuel. Selon lui, ce travail nous fait revisiter notre histoire pour éclairer notre présent et baliser la voie du futur. Mieux, la connaissance de l’histoire participe, à son avis, à la formation des citoyens conscients et respectueux de leurs valeurs et de civilisation. « Aujourd’hui, nous avons ajouté une pierre précieuse à l’édifice nationale », a déclaré le président de la République, estimant qu’Iba Dder Thiam et son équipe ont relevé un défi immense. Et pour récompenser leurs efforts remarquables, Macky Sall annonce qu’il va décerner des distinctions dans l’ordre national du lion aux membres éminents qui ont porté à l’histoire général du Sénégal.

En outre, il est d’avis qu’on doit penser à la diffusion publique de l’œuvre parce que l’histoire générale du Sénégal n’est pas une affaire d’élites. C’est pourquoi, recommande-t-il, on doit la traduire dans toutes les langues nationales du pays. « Il nous faut aussi revisiter les contenus de nos programmes scolaires et universitaires sur l’histoire du Sénégal. C’est l’occasion de connaitre cette histoire dans les livres scolaires à l’école primaire, au collège et dans les universités. C’est l’une des finalités du projet », a fait savoir le chef de l’Etat avant d’inviter les ministres de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Formation professionnelle à tirer profit de l’exploitation de cet ouvrage.

Vous pouvez réagir à cet article