MACKY SALL : « L’UNITÉ AFRICAINE EST UN IMPÉRATIF DE PREMIER ORDRE »

news-details
ADRESSE À LA NATION

« L’unité africaine est pour nous un impératif de premier ordre ». Le cap est fixé par le chef de l’État, Macky Sall, dans son traditionnel message à la Nation du 3 avril, veille de fête de l’indépendance du Sénégal.

« Dans un contexte global marqué par de nouvelles menaces transfrontalières comme le COVID-19, la vulnérabilité de l’Etat-Nation rend encore plus pertinent l’attachement de notre pays au panafricanisme. Parce que l’unité africaine est pour nous un impératif de premier ordre, je poursuivrai sans relâche mes efforts à l’échelle sous régionale et continentale pour un front commun de l’Afrique dans la gouvernance mondiale et la prise en charge de l’impact du COVID-19 », a motivé le président Sall.

Appel à annuler la dette publique et à réaménager la dette privée

Poursuivant, il renouvelle son appel pour l’annulation de la dette. « Quand une crise frappe toutes les économies, les plus faibles sont évidemment les plus affectées. Je renouvelle, par conséquent, mon appel aux partenaires bilatéraux et multilatéraux à appuyer nos efforts en annulant la dette publique et en réaménageant la dette privée selon des mécanismes à convenir. Du reste, la tourmente qui secoue le monde a fini de révéler au grand jour la fragilité de tous les pays et leurs vulnérabilités communes. Alors, il est temps de repenser l’ordre des priorités. Il est temps de travailler ensemble à l’avènement d’un nouvel ordre mondial qui met l’humain et l’humanité au cœur des relations internationales. Ensemble, mes chers compatriotes, tenons bon. Ensemble, restons debout et combatifs. Ensemble, gardons le cap sur l’objectif d’émergence, par le culte du travail, de la discipline et du civisme », conclut-il.

Vous pouvez réagir à cet article