MACKY SALL : " LES PARTENAIRES NOUS FONT CONFIANCE PARCE QUE NOTRE PAYS EST CRÉDIBLE"

news-details
ADRESSE À LA NATION

Le discours est plus long que d’habitude. Deux fois plus long que celui de l’année dernière où l’adresse à la Nation n’avait duré que 14 minutes 36 secondes contre 29 minutes 50 secondes ce 31 décembre 2018. Pour le reste, le style et le décor n’ont pas beaucoup changé : même style d’habillement, costume sombre cravate bleue assortie, chemise blanche. Seul le drapeau de l’Union Africaine, absente l’année dernière, s’ajoute cette fois-ci au plan. Dans le fond, Macky Sall, pour le dernier message de son présent mandat présidentiel, a abordé plusieurs thèmes allant de la Politique économique à l’élection du 24 février 2019 (effleurée en toute fin de discours), en passant par les Transports, l’Energie, la Pêche, l’Agriculture, l’Education, la Jeunesse ou encore l’Ecologie. Un discours bilan dont nous vous proposons les grandes lignes.

POLITIQUE ECONOMIQUE, DETTE PUBLIQUE

« Au plan économique, nos performances sont à présent appréciables, avec un taux de croissance de 7,2%, en fin 2017 et une moyenne annuelle de 6,6% depuis le lancement du PSE. Dans le même temps, le taux d’endettement du Sénégal se situe actuellement à 47,7% de notre PIB, et reste largement en dessous de la norme communautaire de l’UEMOA fixée à 70%. En 2012, notre situation économique était marquée par une croissance faible et erratique de 1,7% et un déficit budgétaire de plus de 6,7% du PIB.

S’y ajoute que la fourniture d’électricité s’était dégradée à un niveau sans précédent, affectant gravement les ménages et les entreprises, au point de provoquer des émeutes et de compromettre toute possibilité de croissance. Devant cette impasse, nous avons lancé en février 2014, le Plan Sénégal émergent, pour la transformation structurelle de notre économie, la promotion du développement solidaire et inclusif, et le raffermissement de l’Etat de droit, dans la paix et la sécurité. La réussite de la première phase et le succès éclatant du lancement de la Phase II du PSE confirment que nous sommes sur la bonne voie ; par nos propres efforts, et par l’engagement unanime de nos partenaires publics et privés à nos côtés.

Cette confiance renouvelée est à notre crédit collectif. Nos partenaires nous font confiance parce que notre pays est crédible au plan politique ; notre vision de développement économique et sociale est cohérente ; notre diplomatie est respectée, et nos amitiés sont solides à travers le monde. Je me suis évertué à rester à l’écoute et au service des Sénégalais depuis 2012, toujours dans le temps utile, le temps de l’action qui, seule, produit des résultats. »

Vous pouvez réagir à cet article