image

MACKY SALL MET EN CAUSE L’ÉTHIQUE DU CORPS MÉDICAL

image

Une piqûre de rappel ! En procédant à la pose de la première pierre de la Polyclinique de l’hôpital militaire Principal de Dakar, le chef de l’État, Macky Sall, a relevé pour le déplorer des violations du secret médical, au Sénégal. Ce principe interdit à tout médecin de transmettre à des tiers des informations sur son patient. Or, « il faut qu’on en parle. Certains préfèrent aller à l’étranger, pour se soigner, que de rester au Sénégal, craignant qu’on ne divulgue des informations sur leur état de santé », a déploré le président Sall, interpellant les professionnels de santé, entre autres acteurs impliqués.

C’est dans ce contexte qu’il a procédé à la pose de la première pierre de la Polyclinique d’instruction militaire, qui vise à « réduire de façon significative les évacuations sanitaires qui sont très coûteuses. »

Il faut dire aussi que le Sénégal, qui a appris des leçons de la pandémie à Covid-19, veut combler le gap vers la « souveraineté sanitaire. » C’est ainsi qu’il a décrit « un projet innovant et sans précédent, qui va permettre à notre pays d’élargir sa carte sanitaire, en le dotant d’une infrastructure de dernière génération, répondant aux normes et standards internationaux. »

Par ailleurs, a-t-il souligné, « la polyclinique, intégrée dans le Dakar medical city, projet phare du Plan Sénégal Émergent (PSE), contribuera à faire de notre pays un hub sanitaire de référence pour la sous-région. »

La Polyclinique se veut une infrastructure « ultra moderne », d’une capacité de 100 chambres et d’un coût de 60 milliards F CFA, entièrement financé par l’État du Sénégal. Rendez-vous est pris dans quatorze mois pour la livraison des travaux.

Le bonheur des uns faisant le malheur des autres, « j’avais une belle vue de Gorée à partir de mon bureau », geint-on, dans les rangs.

Dié BA

26 novembre 2021


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article