MACKY SALL : « NOUS Y VOILÀ ! »

news-details
Réception du TER

Après avoir procédé au lancement des travaux, le 14 décembre 2016, le chef de l’Etat, Macky Sall a réceptionné la première phase du Train express régional (TER) allant de Dakar à Diamniadio sur un linéaire de 36 Km en une fois deux voies. A la tête d’une forte délégation dont la Première dame, Marième Faye Sall, le chef du gouvernement, Mahammad Boun Abdallah Dionne, et Jean-Baptiste Lemoine, secrétaire d’Etat auprès du ministre français de l’Europe et des Affaires étrangères, il a coupé le ruban à sa descente du premier trajet qui a quitté la gare de Diamniadio à 16 h 35, ce lundi 14 janvier 2019 pour arriver à la gare ferroriviaire de Dakar vers 19 heures, en passant par Rufisque où le chef de l’Etat a procédé à l’inauguration de la gare rénovée, et Colobane.
« Nous y voilà, exulte-t-il. Nous réceptionnons la première phase du TER mais aussi le tout premier projet ferroviaire de l’histoire du Sénégal indépendant soit 136 ans après l’ouverture en 1883 du tronçon Dakar – Rufisque, qui faisait partie du projet ferroviaire de l’ère coloniale Dakar – Saint-Louis. Mais aujourd’hui, les paradigmes ont changé, pour cette première de l’histoire du Sénégal indépendant, nous avons en effet choisi de faire en même temps un saut technologique en nous projetant directement à la pointe du progrès. Nous avons opté pour un chemin de fer rapide doté de technologies les plus modernes, un chemin de fer à écartement standard et à traction bimode (diesel et électrique), c’est le premier du genre en Afrique de l’Ouest. »

Les Sénégalais méritent de voyager dans le confort

Le président de poursuivre : « Les Sénégalais et les Sénégalais méritent de voyager dans le confort et la sécurité, en maîtrisant leur temps avec un système de transport de masse répondant aux meilleurs standards internationaux. Le TER est conçu pour répondre à ce besoin en assurant des liaisons rapides, ponctuelles et régulières, soit sept (7) minutes entre Dakar et Pikine, sa proche banlieue, vingt-deux (22) minutes entre Dakar et Diamniadio et moins de quarante-cinq (45) minutes entre Dakar et l’Aéroport international Blaise Diagne (AIBD), avec une capacité de 115 mille passagers par jour et une vitesse de pointe de 160 km par heure. Le TER sera articulé aussi à un système de bus rapides de transit reliant Dakar et Guédiawaye, contribuant ainsi à l’amélioration de la mobilité urbaine et interurbaine. »

Vous pouvez réagir à cet article