MACKY SALL : « PLUS QU’UNE RESTAURATION DE FAÇADE, UNE RÉNOVATION EN PROFONDEUR »

news-details
INAUGURATION DU BUILDING ADMINISTRATIF

Le chef de l’Etat, Macky Sall, a inauguré le building administratif rénové, ce mercredi 30 janvier 2019. La cérémonie s’est tenue au dixième et dernier étage du nouveau building administratif. Annoncé à 16 heures, la cérémonie a démarré à 17 heures précises, après que le chef de l’Etat a procédé à l’inauguration au rée-de-chaussée puis visité les locaux. « Plus qu’une rénovation de façade, dit-il, le building administration a fait l’objet d’une restauration en profondeur, privilégiant l’amélioration de la solidité du bâtiment principal ainsi que la sécurisation et la fonctionnalité des locaux dans le respect des normes environnementales et sociales modernes. »

Poursuivant, il ajoute que « ce bâtiment écologique permet une gestion efficace de l’eau mais aussi d’importantes économies d’énergies grâce à son système photovoltaïque d’une puissance de 546 kilowatts. Il dispose en outre d’un système innovant permettant une gestion centralisée et informatisée de toutes les installations y compris la climatisation. »

L’idée de restauration

Les travaux de construction du building administratif ont démarré le 14 avril 1951 avant la réception de l’édifice le 30 juin 1954 par le gouverneur général de l’AOF. Abritant les différents gouvernements du Sénégal indépendant, le bâtiment qui surplombe le Palais de la République (R+2), a subi inexorablement l’usure du temps. « Ainsi, explique le chef de l’Etat, le building administratif a connu une dégradation très avancée, présentant des risques de sécurité civile pour les occupants et les usagers. »

C’est la raison pour laquelle, indique-t-il, « j’ai lancé sa rénovation en 2013. Je me rappelle avoir rencontré le maître d’œuvre, Bamba Ndiaye, président de Bamba Ndiaye SA, parce que de l’autre côté du building, vous avez le Palais. Mais on a une vue sur le building qui donnait la face hideuse avec ses climatiseurs complètement érodés. C’était vraiment une image insupportable. L’idée est partie de là. Il fallait changer cette situation. Tous ceux qui ont été ministres dont moi-même ici dans ce bâtiment, savent que pendant l’hivernage, c’était des fuites dans les cabinets. On était obligé de mettre des seaux. Il a fallu entreprendre des rénovations pour rendre ce précieux bien public digne d’une administration moderne. Ce projet sans précédent traduit mon attachement particulier à la protection des biens publics et à la préservation du patrimoine national. »

Baptisé au nom de Mamadou Dia

Le building administratif rénové portera le nom de Mamadou Dia. C’est la décision prise par le président Macky Sall de « rendre hommage à ces illustres fils du pays » à travers le défunt président du Conseil des ministres, Mamadou Dia. Il dit : « Par cet acte, j’ai voulu honorer ce grand serviteur de l’Etat et magnifié ce combattant émérite d’un Sénégal digne, confiant, rayonnant, prospère et solidaire. Mamadou Dia reste assurément pour notre jeunesse, les agents publics et la classe politique, un exemple de citoyenneté, un travailleur infatigable, un modèle d’engagement, de rigueur et de probité. Cet ancien instituteur féru d’économie et de droit, né le 18 juillet 1910 à Khombole, rappelé à Dieu le 25 janvier 2009 à Dakar, a occupé tour à tour les fonctions de sénateur du Sénégal, de député à l’Assemblée nationale française, de vice-président du Conseil de gouvernement de la loi cadre et de président du Conseil des ministres. Le président Dia est reconnu comme l’inspirateur de l’architecture administrative du Sénégal moderne. A ce titre, il a initié des réformes administratives hardies, adossées à nos réalités socio-économiques et sociales mais aussi culturelles. »

La cérémonie s’est déroulée en présence du président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niass, du président du Haut conseil des collectivités territoriales (HCCT), Ousmane Tanor Dieng, de la présidente du Conseil économique, social et environnemental (CESE), Aminata Touré, le Premier ministre, Mahammad Boun Abdallah Dionne et l’ensemble du gouvernement, entre autres personnalités.

Vous pouvez réagir à cet article