image

MACKY SALL PRÔNE UN NEW DEAL

image

Des réformes dans la gouvernance économique mondiale. C’est ce que plaide le président Macky Sall, lors de la cérémonie inaugurale du 7e forum international de Dakar sur la paix et la sécurité en Afrique. Avec une population de plus de 1 milliard 300 habitants, l’Afrique a plus que jamais besoin de nouvelles méthodes de financement pour booster son développement. Ces réformes, a expliqué le président Sall, doivent porter sur six points :

1 - assouplir les règles de l’OCDE pour les prêts crédits-export, et allonger les maturités pour le financement des projets d’infrastructures du développement.

2- corriger les règles d’évaluation du risque d’investissement en Afrique, puisque la perception de ce risque reste toujours plus élevée que le risque réel, ce qui renchérit les primes d’assurance et réduit la compétitivité de nos économies ;

3 - promouvoir davantage les financements mixtes, combinant fonds concessionnels et financements commerciaux ;

4 - alléger et simplifier les procédures d’instruction des dossiers de financement des projets, dans le respect des règles de transparence. Il n’y a pas d’incompatibilité entre la diligence et la transparence.


5 -
assurer une transition énergétique juste et équitable, selon le Principe de la responsabilité commune mais différenciée ;

6 - améliorer les règles du système fiscal international, pour que l’impôt soit payé là où la richesse est créée, c’est-à-dire dans le pays où une société mène ses activités et tire ses profits.

Sur ce dernier point, Macky Sall s’est réjoui de ‘’ l’adoption par le G20 de la proposition américaine pour l’instauration d’un impôt minimum de 15%, afin de dissuader le recours aux paradis fiscaux. Cette réforme va certainement dans le bon sens ; tout comme l’émission historique de 650 milliards de dollars en Droits de Tirages Spéciaux’’.

Babacar FALL
Photo : Pape Doudou DIALLO

6 décembre 2021


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article