MADIAMBAL DIAGNE DEMANDE UN PROCÈS PUBLIC CONTRE SOULEYMANE TÉLIKO

news-details
JURY DU DIMANCHE

Un procès public contre Souleymane Téliko. C’est ce que réclame Madiambal Diagne. Le journaliste, administrateur général du groupe Avenir Communication, qui a obtenu, mercredi dernier, l’autorisation du ministre de la Justice de poursuivre pénalement Téliko, compte pousser le magistrat dos au mur. Il l’accuse d’avoir terni son image.

Selon le journaliste, lors du procès en première instance de diffamation qui l’opposait à Téliko, dans lequel il a été condamné à trois ferme, le magistrat avait insinué à la barre que Madiambal Diagne était trempé dans une histoire de viol et d’escroquerie. Ces propos, le patron d’Avenir Communication ne le digère pas. D’ailleurs, a expliqué Madiambal Diagne à l’émission Jury Du Dimanche (JDD), il avait demandé au président du tribunal que cette déclaration de Téliko soit mentionnée sur le primitif d’audience. Mais, à sa grande surprise, elle n’y figurait pas. Ce qu’il considère comme une fuite en avant de part de Souleymane Téliko qu’il accuse d’avoir bénéficier des faveurs de ses collègues juges sur ce différend qui les oppose. « Pendant le procès, quand il a sorti ces âneries, honnêtement, j’ai dit au tribunal que je demande solennellement que cette déclaration soit consignée sur le primitif d’audience, parce que je voudrais lui donner une suite judiciaire. C’était aussi la dernière requête de mon avocat. Qu’est ce qui s’est passé ? J’ai demandé l’extrait du primitif, je l’ai reçu avant-hier (vendredi), et cette déclaration n’y figure pas. Donc, cela montre une collision manifeste du tribunal qui a voulu protéger et sauver Souleymane Téliko. Mais, ils n’y arriveront pas », a-t-il déclaré.

Mais, Madimabal Diagne, qui ne compte pas lâcher du lest, va user d’autres voies pour faire comparaitre Souleymane Téliko à la barre. « Depuis qu’il a sorti ces bêtises de viol et d’escroquerie, il n’a pas daigné me parler. Il a pensé que s’il brandissait ma condamnation devant la presse, cela suffirait. Cela ne suffira pas. Cette histoire, je vais la poursuivre jusqu’au bout. Je ne laisserai personne ternir mon image. Je n’ai que ma crédibilité. Et j’y tiens comme la prunelle de mes yeux », déclare le journaliste. Qui informe qu’une sommation sera envoyée à Téliko dès demain lundi. « J’ose espérer que Souleymane Téliko ne va pas se dévier par rapport à ces propos. De toutes les façons, le fait que sa déclaration ne figure pas sur le primitif d’audience, signifie qu’il y a une volonté manifeste du tribunal à protéger un des siens », accuse Madiambal Diagne.

Vous pouvez réagir à cet article