MAGAL DE TOUBA : NGABOU FERME SES PORTES À SOKHNA AÏDA

news-details
SOCIETE

La veuve de Cheikh Béthio Thioune, défunt Khalif des Thiantacones, est déclarée persona non grata à Touba pour la célébration du Magal de Touba. En cause son refus de se ranger derrière Serigne Saliou Thioune, l’héritier du défunt.

"Depuis plusieurs mois, une grande partie de la communauté mouride du Sénégal et d’ailleurs nous interrogent au sujet de cette dame Sokhna Aïda Diallo qui est l’une des veuves du regretté Serigne Cheikh Béthio Thioune. Des interpellations qui nous ont poussés nous aussi à nous en ouvrir au Khalife général des mourides, Serigne Mountakha Bassirou Mbacké, qui est et reste le seul habilité à nous orienter. Avec Serigne Cheikh Bassirou Abdou Khadre, le porte-parole du Khalif général des mourides, nous sommes allés voir Serigne Cheikh Saliou qui est le Khalif de la famille de Serigne Saliou Mbacké. Mais celui-ci nous a clairement fait comprendre que lui-même se plierait à toute décision prise par le Khalif général des mourides, concernant Sokhna Aïda Diallo, tout comme toute autre affaire", a précisé Modou Lô Ngabou, le responsable moral du Dahira Safinatoul Amane, dans une déclaration lue à la presse, hier jeudi.

Le responsable de souligner : "depuis l’année dernière, Mountakha Bassirou Mbacké avait effectué une sortie pour donner un ’’ndigël’’ à Sokhna Aïda Diallo de rentrer dans les rangs. Il lui avait été très explicitement demandé de se ranger derrière Serigne Saliou Thioune qui est aujourd’hui, le Khalif de son défunt père. Puisque jusque-là Serigne Mountakha n’a pas encore fait une autre déclaration en ce sens, nous retenons alors que ce ’’ndigël’’ reste toujours d’actualité. Cela dit, tout le monde a constaté que Sokhna Aïda n’a rien changé de ses comportements et continue aujourd’hui encore de désobéir au ’’ndigël’’ du Khalif général des mourides. Contrairement à Serigne Saliou Thioune, qui, lui, en bon disciple de Serigne Touba, a respecté à la lettre les consignes du Khalif. Quiconque ne respecte pas le ’’ndigël’’ n’est pas un véritable talibé mouride".

Vous pouvez réagir à cet article