MAIRIE DE DALIFORT : TIRAILLEMENTS POUR LA SUCCESSION D’IDRISSA DIALLO

news-details
POLITIQUE

Il y a de la tension dans l’air, à la veille de la désignation du successeur d’Idrissa Diallo, défunt maire, pro-Khalifa Sall, de Dalifort, prévue demain 28 janvier. D’après notre correspondant sur place, certains élus disent ne pas comprendre l’attitude des membres de la mouvance présidentielle qui veulent diriger la commune qu’ils ont, selon eux, abandonné depuis des années.

Aujourd’hui, les conseillers de l’opposition font bloc et avertissent, après avoir remporté les élections municipales de 2014 face à la Coalition au pouvoir.

L’un d’eux, Moussa Gaye, membre de ’’Bess Du Niakk’’, va plus loin, évoquant des "achats de conscience".

"Sur la liste, ils n’avaient que huit membres. Aujourd’hui, s’ils disent qu’ils en ont 28, mais où est-ce qu’ils ont trouvé ces 20 là ? Je me dis que le Dieu de l’argent plane à Dalifort. Je pèse bien mes mots", accuse-t-il.

Vous pouvez réagir à cet article