RÉVÉLATIONS SUR LE LIMOGEAGE D’AGNÈS DIOGAYE, DIRECTRICE DE LA PRISON DE REBEUSS

news-details
JUSTICE

Agnès Diogoye n’est plus la Directrice de la maison d’arrêt de Rebeuss. Elle est remplacée à ce poste par le Directeur du camp pénal de Liberté 6. Walf explique les raisons qui ont conduit au limogeage d’Agnès Diogoye.

Il y a d’abord le cas Khalifa Sall. En effet, les images d’un Ndogou privé ont été publiées sur les réseaux sociaux. Dans les images, on voit Khalifa Sall assis sur une table bien garnie, entouré de la directrice de Rebeuss, du Juge d’application des peines, de l’ancien directeur de l’administration pénitentiaire, les chefs de chambre de Rebeuss ainsi que des cadres de l’administration pénitentiaire. Pour la hiérarchie, la divulgation et la publication de ces images constituent une faute lourde et impardonnable. D’autant que ces photos remises à la presse violent la présomption d’innocence.

À cela s’ajoute, la sanglante mutinerie de septembre 2016 qui avait couté la vie à Ibrahima Mbow Fall, en détention provisoire à Rebeuss pour le délit de recel. Egalement, la cascade de décès enregistrée entre 2016 et 2019 constitue l’autre élément ayant précipité le départ de la première femme à diriger cette prison. Plusieurs autres détenus seraient morts sous son magistère.

Vous pouvez réagir à cet article