[VIDÉO-MAISON DU PARTI] : LES SOCIALISTES PLEURENT LEUR TÊTE DE FILE

news-details
DÉCÈS DE TANOR DIENG

Jour de deuil à la maison du Parti socialiste (PS) Léopold Sédar Senghor, située à Colobane. Des socialistes y ont convergé suite à l’annonce de la nouvelle du décès du secrétaire général du parti, Ousmane Tanor Dieng, ce lundi, à Paris. Sur place, la douleur était si forte qu’il est difficile de trouver un interlocuteur. Yeux rouges perceptibles derrière ses lunettes, Mor Ndiaye s’excuse auprès des journalistes qui lui tendent leur micro. En larmes, il ne souhaite pas s’exprimer. « Je ne pourrai rien dire tant l’homme a beaucoup fait pour moi », motive le socialiste, en reniflant.

Isolé sous les escaliers, un homme en chemise blanche et pantalon sombre verse de chaudes larmes, le visage pris entre les mains. A 11h49, une militante franchit les portes de la maison du parti, tête baissée. Au même moment, un homme manque de peu de s’affaler sur les escaliers. C’est sur ces entrefaites que Yakham Mbaye quitte les lieux, en soutenant un homme aux yeux rougis par les larmes. En boubou vert, une dame est évacuée à l’intérieur.

En wax (tissu) rouge, Bineta Niang affiche le visage des mauvais jours, le regard fixé dans le vide. Assise à côté, l’ancienne basketteuse, Coumba Dickel Diawara, n’en revient toujours pas. Elles pleurent toutes, « un serviteur de l’Etat, un homme digne, généreux et un grand rassembleur ». Forcées de s’en remettre à Dieu, elles formulent des prières pour le repos de son âme.

Vous pouvez réagir à cet article