MALICK GAKOU JETTE LA PREMIÈRE PIERRE À IDY : "IL A PERDU UNE BELLE OCCASION DE GARDER LE SILENCE"

news-details
POLITIQUE

La sortie, ce samedi 6 mars 2021, du président du Conseil économique, social et environnemental (CESE) n’est pas approuvée par toute la classe politique. Alors qu’Idrissa Seck conseille à Ousmane Sonko de prendre son exemple, comme quand il fut confronté à une procédure judiciaire dans le cadre du dossier des chantiers de Thiès, les réactions commencent déjà à fuser.

Malick Gakou, président du Grand Parti (opposition), n’a pas attendu longtemps pour allumer la première mèche à l’endroit du président du CESE : « Idrissa Seck a perdu une belle occasion de garder le silence. Un silence absolu. »

Pour Malick Gakou, « quand le peuple gronde sa souffrance, les grands dirigeants agissent en apaisant les cœurs dans la paix et le dialogue qui sont les vertus cardinales de notre société. » Il reproche ainsi à Idy l’arrogance du pouvoir (qui) rend insensible. C’est « absolument hors norme », s’est emporté l’homme politique de Guédiawaye.

Vous pouvez réagir à cet article