image

MALICK GAKOU MET LE POINT SUR LES I

image

Après avoir servi une sommation interpellative à Gaston Mbengue qui a déclaré dimanche dernier sur la Tfm qu’il travaillait pour Macky Sall, Malick Gakou est monté au créneau pour trancher un débat qui, pour lui, n’a que trop duré.

Malick Gakou ne digère toujours pas les propos de Gaston Mbengue. Le promoteur de lutte et membre de la mouvance présidentielle avait soutenu dimanche dernier au cours de l’émission Face to face de la Tfm que le leader du Grand parti travaillait pour Macky Sall. Comme il l’avait annoncé, l’opposant de 61 ans a servi hier une sommation interpellative au promoteur de lutte, proche du pouvoir. Dans un communiqué, Me Mouhamadou Moustapha Dieng, avocat de Malick Gakou, déplore des « propos diffamatoires » à l’encontre de son client.

Après cette première action en justice, l’ancien ministre du Commerce et membre de la Conférence des leaders de la coalition Yewwi askan wi entend aussi « diligenter sans délais une citation directe » contre son ancien collaborateur, Salif Mbengue dit Gaston. Par ailleurs, lors d’une réunion de la Convention régionale de Dakar du Grand parti hier à Guédiawaye son fief, Malick Gakou a tenu « spécifiquement à préciser une fois pour toutes à tous ceux qui, dans la majorité ou dans l’opposition, nourrissent le vœu et fantasment tous les jours de me voir à côté du Président Macky Sall qu’ils peuvent prendre leur mal en patience. Cela n’arrivera jamais, je dis bien jamais ! ».

M. Gakou dénonce les actes de « certains mercenaires envoyés en mission commandée » pour tenter de ternir sa crédibilité, « sans trop de succès ». Malick Gakou dit travailler pour succéder à Macky Sall pour la prochaine élection présidentielle. « Nous espérons qu’avec le soutien d’Allah SWT et la volonté du Peuple sénégalais assoiffé d’un véritable changement que ce sera chose faite en février 2024. Je demande solennellement au Peuple sénégalais d’accorder une attention particulière aux ambitions que je nourris pour le Sénégal de demain, un Sénégal prospère et développé dont les contours sont tracés dans le Plan Alternatif Suxxali Sénégal (Pass) qui décline la vision et les orientations stratégiques que je compte mettre en œuvre pour développer notre cher pays, le Sénégal », conclut-il.

Boudal NDIATH

26 octobre 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article