MAMADOU DIOP DECROIX : « C’EST NOTRE SYSTÈME DÉMOCRATIQUE QUI EST EN CAUSE »

news-details
DIALOGUE NATIONAL

Mamadou Diop Decroix est à la tête de la délégation du Front de résistance nationale (FRN), composé entre autres d’Issa Sall, candidat malheureux à la présidentielle du 24 février 2018, des représentants de l’ancien maire de Dakar, Khalifa Sall, de l’actuel édile de la capitale, mais également d’autres membres de la société civile. Juste après le discours d’ouverture du président Macky Sall, l’opposant a tenu à faire des précisions.

Saluant le choix porté par le chef de l’Etat sur le Famara Ibrahima Sagna pour diriger les travaux du dialogue, il indique que tous les parties composantes du FRN sont d’accord sur ce choix. Fort de ce fait, Decroix appelle à « mutualiser les forces pour que le dialogue aboutisse. » Selon son représentant, le FRN est à l’écoute du président, concernant les dossiers Khalifa Sall et Karim Wade, dont il a dénoncé « l’éviction » à la dernière présidentielle du 24 février, entre autres attentes. En général, conclut-il, « c’est notre système démocratique qui est en cause. »

Mamadou Diop de Croix a indiqué que « la crise de confiance est profonde entre l’opposition et le pouvoir ». Etayant ses propos, il souligne que le « séjour prolongé » de Khalifa Sall en prison tout comme « l’exil de Karim Wade » et leur éviction de la dernière élection présidentielle du 24 février 2019 restent des facteurs substantiels de persistance de la crise de confiance. Pis, Mamadou Diop de Croix relève que le processus électoral était devenu chaotique car, en lieu et place d’un dialogue politique l’opposition a dû faire face à un unilatéralisme décisionnel.

Vous pouvez réagir à cet article