MAMADOU KHOUMA GUÈYE REMPORTE LE TANIT DE BRONZE

news-details
CINEMA

Le réalisateur sénégalais Mamadou Khouma Guèye a reçu le « Tanit de bronze » dans la catégorie des courts métrages aux Journées Cinématographiques de Carthage de 2018, nous rapporte L’APS.

Selon le jury, « Kédougou », un documentaire fiction, projette un regard encore fragile sur une histoire inconnue du Sénégal. Ce court métrage revient sur un épisode de l’histoire politique du pays, avec des images de la prison de Kédougou, une ville située au Sud-Est à 750 km de Dakar. Elle devient célèbre lorsqu’elle accueille, en 1963, Mamadou Dia alors Président du Conseil, condamné à perpétuité pour avoir, selon l’accusation, tenté de renverser le chef de l’Etat de l’époque, Léopold Sédar Senghor. Après douze ans de prison à Kédougou, Mamadou Dia sera relâché en 1974.

Le documentaire suit Ibrahima Gadjigo, le locataire actuel de l’ancienne prison, qui travaille à l’intérieur des ruines dans sa fonderie précaire. Parmi ses chaudrons, louches et casseroles, il pose le problème du rapport des Sénégalais avec leur passé, leur patrimoine et nous replonge dans l’histoire des heures sombres de la politique post indépendance sénégalaise.

Mamadou Khouma Guèye rajoute ce prix à celui que lui a décerné le Grand Jury lors du quatrième Festival du film documentaire à St. Louis, en Décembre 2017.

Par ailleurs, le réalisateur sénégalais Alassane Sy décroche une bourse d’aide d’un montant de plus de 3 millions de FCFA pour le développement de son prochain long métrage intitulé « Moulaye ». Ce film parle de l’histoire d’un jeune lutteur, qui après la mort de son grand frère, prend ses responsabilités pour honorer sa communauté et protéger sa famille.

Vous pouvez réagir à cet article