image

MAMADOU KOUMÉ ET CHEIKH TIDIANE FALL TÉMOIGNENT

image

« Nous venons d’apprendre avec tristesse la nouvelle du décès de Mamadou Salif Diallo. C’est une perte cruelle. Nos pensées vont à sa famille, ses proches et à la corporation et en particulier à la presse sportive de notre pays dont il était l’un des plus compétents éléments..
Salif était un excellent professionnel, bien introduit au plan local et en Afrique ou il s’était constitué un vaste réseau de relations. Ses papiers d’agencier faisaient autorité et étaient repris par de nombreux supports.
Sur le plan humain, il était un homme bien et d’une grande reconnaissance. A l’étranger où nous nous sommes parfois retrouvés, il était à nos petits soins
Nous pouvons témoigner ici avec sincérité pour celui qui fut notre étudiant modèle qui s’était voué passionnément à sa formation. Et le journaliste de l’Agence de presse sénégalaise que nous avions appelé à nos côtés et qui s’acquittait avec beaucoup de cœur à son métier .
Nous présentons nos condoléances à son épouse, ses enfants, à ses parents, ses proches et collègues.
Paix à son âme. Que Firdaws soit sa demeure éternelle »

MAMADOU KOUMÉ

« Les convenances veulent qu’on dise du bien de ceux qui nous quittent. Concernant Salif Diallo, je dois dire que mon témoignage pratiquement à chaud après l’annonce de son décès est fondé sur ce que je sais réellement de lui. Il fut un journaliste sportif de classe exceptionnelle pour reprendre un terme utilisé dans d’autres professions pour caractériser le parcours et le professionnalisme de ceux qui sortent du lot et se distinguent de brillante manière. Tout en respectant la volonté divine, j’ai comme le sentiment que ce sont les meilleurs d’entre nous qui partent les premiers. Quelle grande perte au moment où Qatar 2022 est imminent avec la perspective qu’il nous fasse vivre au jour le jour, comme il en avait l’habitude avec maestria, les grands moments de la compétition sur le fil de l’APS. Journaliste agencier modèle, son point de vue était régulièrement sollicité sur les différents sujets relatifs au sport dans les média sénégalais et au-delà de nos frontières. Sans oublier la considération de la CAF dont il faisait régulièrement partie des équipes de reporters-rédacteurs lors des compétitions continentales. Salif incarnait au plus haut niveau la passion pour le journalisme et le sport. Des qualités humaines proverbiales aussi et un grand respect pour les anciens dans la profession, ce dont je peux témoigner avec mon ami Mamadou Koumé. Nos condoléances à son épouse Boury et à sa famille. Que Dieu leur donne la force de faire face à cette terrible épreuve. Reposes en paix Salif, ta vie n’a pas été vaine ».
CHEIKH TIDIANE FALL

EMEDIASN

31 octobre 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article