MAMADOU LAMINE DIALLO FACE AUX ENQUÊTEURS CE JEUDI

news-details
SCANDALE PÉTROLIER

Après Thierno Alassane Sall hier, c’est au tour de Mamadou Lamine Diallo de déférer, aujourd’hui jeudi, à la convocation de la Division des investigations criminelles (DIC) dans l’enquête sur le scandale pétrolier révélé par BBC, mettant en cause le petit frère du président de la République, Aliou Sall. Face à Mamoudou Ibra Kane, dans le ’’Jury du dimanche’’ du 30 juin dernier, l’opposant membre du Congrès pour la renaissance démocratique (CRD) n’était pas catégorique quant à son choix de déférer à ladite convocation. « Oui, bien sûr mais je suis un député quand même. Il faut respecter la loi, et moi, je ne m’amuse pas avec ça », avait-il nuancé.

Par ailleurs, le patron de Tekki n’est pas contre d’audition de l’ancien président de la République, Abdoulaye Wade : « Pourquoi pas, justifiait-il dans la même émission. Je pense qu’il peut dire dans quelles conditions, il a signé la convention avec Petrotim ? Qu’est-ce qu’on lui a présenté comme dossier ? Je suis sérieux. Je n’ai pas de problème avec ça, je peux même lui poser la question ». Ce, sur l’utilité du témoignage de l’ancien chef de l’Etat pour la manifestation de la vérité. Même si pour lui, le président Macky Sall est « le seul responsable », pour, accuse-t-il, « n’avoir pas défendu les intérêts du Sénégal et violé la loi », en « signant, le 16 juin 2012, deux (2) décrets (octroyant) les blocs de Saint-Louis et de Kayar à Petrotim. »
Aliou Sall déjà entendu, il déplorait que Frank Timis « n’ait toujours pas été convoqué » dans le cadre de la procédure.

Son camarade au sein du CRD, Thierno Alassane Sall, ayant refusé de répondre aux questions des enquêteurs, soupçonnant « une démarche qui ressemble plus à un enterrement de première classe du dossier », la question est quelle sera l’attitude de Mamadou Lamine Diallo, ce jeudi. Affaire donc à suivre.

Vous pouvez réagir à cet article