image

« POURQUOI LE GROUPE WALLU NE S’EST PAS ENGAGÉ » (PRÉSIDENT)

image

La coalition de l’opposition Wallu s’est abstenue lors de l’examen de la Motion de censure déposée par Yewwi Askan Wi. Devant le jury du Dimanche, Mamadou Lamine Thiam, président du groupe parlementaire de Wallu est revenu sur les raisons de leur abstention. « On ne s’est pas abstenu pour faire échouer cette motion de censure », a-t-il d’emblée dit à Mamadou Ibra Kane. Avant de continuer : « notre objectif c’était de marquer notre position. Parce que la motion de censure ne nous concerne pas. Vous savez que la politique à ses règles. On ne peut pas s’engager dans une motion de censure sans l’avoir discutée et conçue. Wallu est un groupe. Yewwi est aussi un groupe et nous sommes d’égale dignité. S’il y’a des initiatives parlementaires à prendre qui nécessitent des actions communes, on doit en parler. Si on en parle on le conçoit ensemble, on l’exécute ensemble ».

Répondant à une question qui lui a été posée, il rétorque : « nous avons appris la décision le matin avant l’ouverture de la séance de la DPG. Je ne peux pas être saisi d’une motion de censure le matin et prendre une décision. J’ai un groupe et je dois en discuter avec. Je leur ai dit quand même de me donner le document pour savoir l’exposé des motifs mais ils ne l’ont pas fait ».

Mamadou Lamine Thiam soutient en revanche que l’abstention des députés de Wallu n’est pas un blanc-seing pour président Macky Sall et son gouvernement. La preuve, les libéraux n’ont pas adopté le budget 2023.

« Il y’aura des candidatures plurielles au sein de l’opposition en 2024 »

Toutefois, dit-il, le manque de concertation a été surprenant. « Parce qu’une motion de censure quand on l’aborde et quand on veut y arriver avec un résultat, on doit en parler avec ses partenaires politiques. Nous avons estimé que cette motion de censure ne nous concerne pas c’est pourquoi on s’est abstenu. Cependant, à chaque fois que nécessaire quand nous avons des idées nous n’aurons pas honte à les appeler, à en discuter pour voir ce qu’on peut faire ensemble », rassure Mamadou Lamine Thiam.

Par ailleurs, il a révélé que toute décision qu’ils prennent aujourd’hui est l’empreinte de l’évolution politique vers laquelle nous allons. « Nos candidatures plurielles. Les forces politiques telles que présentées, les candidatures seront forcément plurielles. Parce qu’on ne cédera pas notre candidature à d’autres forces politiques. Mais cela ne nous empêche pas d’être ensemble pour l’essentiel. C’est pourquoi l’avenir de l’inter coalition Wallu-Yewwi est inscrit dans l’ensemble des plateformes communes que nous allons déployer pour la lutte pour la consolidation de la démocratie et pour aller vers une conquête démocratique du pouvoir. Il y’a énormément de choses qui nous unissent sur lesquelles nous serons ensemble sur des plateformes. C’est un épisode politique qui pourrait être derrière nous », a conclu Mamadou Lamine Thiam.

Cheikh Moussa SARR

18 décembre 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article