MAME LIBASSE LAYE : « POURQUOI LES LAYENNES DONNENT LEURS FILLES EN MARIAGE DÈS LA NAISSANCE… »

news-details
139e APPEL DE SEYDINA LIMAMOU LAYE

Ngor, ce lieu qui abrite la grotte mythique, où, fut la lumière du Mahdi avant sa venue sur terre, a accueilli la communauté Layenne, en cet après-midi de la première journée des activités commémoratives de la 139e édition de l’Appel de Seydina Limamou Laye. La causerie était assurée par Mame Libasse Laye Thiaw fils de Seydina Ababacar Laye. Le marabout est largement revenu sur le mariage tel qu’enseigné par Seydina Limamou Laye.

En effet, la communauté Layenne se distingue par sa façon particulière de célébrer les mariages. Dès le bas âge, la jeune fille Layenne est donnée en mariage, mais de façon symbolique. « C’est un sermon de Seydina Limamou tiré de la source coranique », a rappelé Mame Libasse Laye. Ce dernier invite les autres communautés à imiter ce legs du Mahdi. « Donner sa fille en mariage dès les premiers jours de sa naissance ne veut pas dire célébrer sa nuit nuptiale. Les filles données en mariage dès le bas âge attendent de grandir pour rejoindre le domicile conjugale », a-t-il fait savoir.

Pour lui, cette recommandation du Mahdi était une prévention contre la déperdition des jeunes. Un phénomène que la société est en train de vivre, dit-il. « C’est le châtiment divin pour tout parent qui ne met pas sa fille dans les liens du mariage tout en refusant aussi de la protéger », prévient Mame Libasse Laye. Selon lui, « les grossesses non désirées deviennent de plus en plus nombreux dans notre société. Cela n’est rien d’autre que les conséquences du non respect de cette recommandation divine ». À l’en croire, l’Islam ne spécifie pas d’âge minimum requis pour le mariage.

Vous pouvez réagir à cet article