MANIFESTATIONS ANTI COUVRE-FEU : ANTOINE FÉLIX DIOME MINIMISE LES INCIDENTS

news-details
Gestion de la pandémie

Antoine Félix Diome tire un satisfecit de la première journée du couvre-feu. En faisant le bilan de cette mesure, entrée en vigueur hier mercredi, le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique note que pour l’essentiel, il n’y avait pas difficulté.

L’État d’urgence assorti du couvre-feu, décrété par le président de la République, avant-hier mardi, avait entraîné l’ire des jeunes. Les images des échauffourées, dans certains quartiers de Dakar, entre des jeunes et les Forces de l’ordre inondent les réseaux sociaux. Mais pour Antoine Félix Diome, ces manifestations sont minimes, parce que, l’écrasante majorité des populations concernées par le couvre-feu a respecté les mesures.

« La décision a été prise sur recommandation du comité national de gestion des épidémies et sur cette base, elle vise la protection des populations. C’est le lieu de noter que les Sénégalais dans les régions de Dakar et de Thiès ont observé la mesure. Il y a eu quelques manifestations, mais après quelques interventions, l’ordre a été rétabli. Mais pour l’essentiel, il n’y a pas eu de difficultés par rapport à l’application de la mesure », a-t-il déclaré, ce matin, lors de la rencontre ’’Gouvernement face à la presse’’.

À l’en croire, des mesures d’allégements seront prises pour certaines catégories socio-professionnelles. C’est le cas, par exemple, des journalistes dont la plupart travaille la nuit. « Même lors des précédentes éditions, il n’y a jamais eu de difficultés. Et ça sera le cas. J’ai des séances de travail avec des responsables de rédactions pour voir, en toute responsabilité, comment coordonner, mettre en œuvre pour permettre à certaines catégories socio-professionnelles d’exercer leur travail. Mais cela ne veut pas dire pour autant que les mesures ne seront pas respectées », a-t-il déclaré.

Vous pouvez réagir à cet article