image

« MANQUE D’ÉPAISSEUR POLITIQUE, DE LEADERSHIP… » (DR CHEIKH TIDIANE DIEYE)

image

La Déclaration de Politique Générale fut longue, 79 pages, et poussive. J’ai ressenti une insatisfaction, un malaise, à mesure qu’il parlait, sans pouvoir dire exactement d’où venait le problème.

- Était-il dans le discours ? Celui-ci a été creux et n’avait presque rien pour accrocher, élever et faire rêver. Que fallait-il en retenir en fin de compte, au-delà de la promesse d’atteindre un taux de croissance de 10.1% en 2023 que tout le monde sait inaccessible ?
- Était-il dans le PM lui-même ? Il a manqué d’épaisseur politique, de leadership... La tête souvent baissée, collée à sa feuille, il est resté le technicien et bureaucrate qu’il est. Pas le leader qu’il devait être.

Pas étonnant dès lors que malgré leurs efforts, les députés se sont forcés et ont fait violence sur eux-mêmes pour lui accorder quelques applaudissements.
On pouvait sentir sa peur, ses approximations. En tant que Premier ministre « fattalma Fofu » il sait qu’il marche sur des œufs et ne doit pas donner l’impression qu’il a une pensée sur 2024… Son patron n’aime pas ça !

Évidemment il ne fallait pas s’attendre à plus que ce que nous avons eu. Cette déclaration n’aura pas été plus qu’une compilation de discours de fin d’année et du 3 avril du Président Macky Sall. Peut-être aussi une anticipation sur le discours du 31 décembre prochain, ce qui serait son seul intérêt : Macky aura peu à dire le 31 décembre prochain !

- A-t-il évoqué la justice qui est terre ?
- A-t-il évoqué la mal gouvernance et la non transparence qui ont rendu possible la distribution des marchés d’achats d’armements à des délinquants financiers hors des cadres de régulation ?
- A-t-il parlé de la destruction programmée de notre démocratie et des menaces que la volonté de son patron de briguer un troisième mandat font courir à notre pays, à sa stabilité, sa réputation ?

A-t-il parlé de la torture, de la violence d’État, des emprisonnements d’opposants, d’activistes, de journalistes, des disparitions ?
N’ayant pas retenu grand-chose de sa déclaration, je peux au moins lui emprunter la citation, qu’il emprunte lui-même à Hamadou Hampathé Ba : « fais beaucoup de bien, puis va le jeter dans le dans le fleuve. Si les poissons l’ignorent, Dieu le saura ».

Je n’ose pas croire qu’il nous prend pour des poissons ignorants et incapables de savoir ce qui est bon pour eux.
Je lui rappelle seulement que si les poissons pouvaient voter, ils ne voteraient certainement pas pour des budgets servant à acheter des hameçons mêmes si ces budgets leur sont présentés comme bons.

Dieu est aussi avec les poissons. Il est Clément et Miséricordieux.
Et voilà pourquoi sa Déclaration de Politique Générale doit être rejetée par les députés. Car elle ne mène nulle part.

Dr Cheikh Tidiane DIÈYE

12 décembre 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article