MARCHE DE PROTESTATION DES ÉTUDIANTS

news-details
THIES

Les étudiants de l’Université de Thiès ne décolèrent pas. Ils ont organisé une marche de protestation, ce jeudi 22 novembre. Ce, dans le cadre de leur plan d’actions mis en œuvre contre la fermeture des restaurants au Campus où les repreneurs réclament à l’Etat du Sénégal près d’un milliard de francs Cfa. La marche a démarré à 11h15.

Porte-parole de la Conférence des présidents d’amicales de l’Université de Thiès, Samba Diagne, a donné les raisons du mécontentement de ses pairs sur les ondes de Sud FM. « Depuis hier, fulmine-t-il, il n’y a aucune évolution par rapport à la situation parce que le ministre de l’Enseignement supérieur, Mary Teuw Niane, devait recevoir les repreneurs des restaurants mais la rencontre n’a pas eu lieu et les repreneurs campent sur leurs positions, en continuant de fermer les restaurants. Nous avons décidé de ne pas mener de fronts ni de casser des voitures mais de poursuivre les cours. »

« Notre patience a des limites », avertit Samba Diagne. Le Gouvernement a, indique-t-il, 48 heures (vendredi et samedi) pour régler la situation. Faute de quoi, les étudiants menacent de « passer à la vitesse supérieure ».

En attendant l’ouverture des restaurants, Samba Diagne soutient « qu’ils vivent dans une situation très difficile ». Et, les étudiants, précise-t-il, sont « obligés de s’organiser » pour la restauration. « Hier, l’amicale a décidé de demander l’aumône dans la ville de Thiès notamment à la gare routière. Nous avons reçu de l’argent. Finalement, nous avons acheté cinq seaux de bouillie de mil pour essayer de tenir. Grâce à d’autres bonnes volontés qui nous ont donné des sacs de riz, nous avons cuisiné pour nos camarades. »

Vous pouvez réagir à cet article