image

MASSALY SOULAGE DES FAMILLES À THIÈS ET TIRE SUR YEWWI ASKAN WI

image

Mouhamadou Lamine Massaly ouvre le bal en soulageant des centaines de familles au quartier Mbour 4, dans la commune de Thiès-Ouest où il été candidat malheureux lors des dernières locales.

Le leader du parti de l’Union pour une nouvelle république (Unr) et candidat aux législatives sous la bannière de la coalition Bokk Guis Guis a aidé plus de 1.000 familles qui bénéficient ainsi de branchements à l’eau potable pour un coût de plus de 5,6 millions de FCFA, selon lui.

"C’est vrai que l’évènement survient en ce début de campagne électorale pour les élections législatives du 31 juillet 2022, mais il n’a rien de politique. Comme nous l’avons suffisamment montré, nous sommes en permanence dans le temps du social. C’est pourquoi d’ailleurs, lors des dernières élections locales et sur la demande des populations du quartier Route de Dakar 2, nous avions eu à régler les problèmes récurrents d’eau qui, jusque-là a marqué le quotidien de plus de 600 familles. C’est dire que des changements doivent être opérés dans le landerneau politique, à travers un renouvellement du personnel. Et dans ce cadre, les populations ont le rôle fondamental à jouer, en portant leur choix sur des leaders qui mettent, en priorité, le curseur sur la prise en charge de leurs préoccupations majeures", indique Mouhamadou Lamine Massaly .

Redorer le blason de l’assemblée nationale
Pour Massaly le moment est venu de changer le visage écorné du parlement sénégalais qui excelle depuis deux législatures dans l’invective et les insanités.
"Nous sommes dans un contexte de campagne électorale et le moment est venu de changer l’image de l’Assemblée nationale, pour la mettre au service exclusif de la nation, avec des députés en permanence proches de leurs mandants. Le temps pour changer le cours de l’histoire politique du Sénégal a donc sonné pour créer, dès maintenant, les conditions permettant d’avoir une Assemblée de rupture, qui secrète l’image d’une institution forte", fait-il remarquer.

Ainsi, le leader de l’Unr appelle "toutes les sénégalaises et tous les sénégalais à la vigilance au maximum, pour barrer la route aux marchands d’illusion, qui risquent de brûler ce bien commun qui nous est si cher, en l’occurrence le Sénégal".

Massaly, en présence d’une forte délégation qui a quitté son quartier général au quartier Dixième, n’a pas manqué de s’attaquer à Ousmane Sonko et Cie. Il les taxe de nuls et novices. Il dit en avoir pour preuves les manquements qu’il qualifie de graves de la part de Yewwi Askan wi (Yaw) lors de la confection des listes pour les législatives du 31 juillet 2022.

Comment un Chef de parti, qui ne sait même pas établir une liste d’investiture, peut-il gérer un pays ? S’interroge le président de l’Union pour une nouvelle république (UNR). Pour lui, « un chef de parti doit donner suffisamment de preuves de ses capacités à apporter des réponses précises aux interrogations des populations, avant de prétendre obtenir leurs suffrages. Cette preuve est donnée à travers des actes sociaux concrets, mais aujourd’hui, force est de constater que les opposants qui tympanisent le pays à longueur de journée, ne détiennent aucune réponse, si ce n’est l’insulte à la bouche", martèle-t-il
Il finit son discours en vantant les capacités de ces hommes et femmes qui composent la coalition Bokk Gis Gis And Liggey. « Notre coalition conduite par un leader exemplaire, un grand commis de l’État, en l’occurrence Pape Diop, ancien Maire de Dakar, ancien Président de l’Assemblée Nationale, mais aussi du Sénat, incarne la rupture », confesse-t-il.

Alexandre Isidore SÈNE (Correspondant à Thiès)

12 juillet 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article