MATI DIOP, OUMAR SALL ET DES ACTEURS CULTURELS ÉLEVÉS AU RANG DE CHEVALIER DE L’ORDRE NATIONAL DU LION

news-details
AUDIENCE AU PALAIS

Sacrés lors du 72e Festival de Cannes, des cinéastes et autres acteurs culturels sénégalais, Mati Diop en tête, ont été reçus en audience par le chef de l’Etat, Macky Sall, hier mardi, 30 juillet, au Palais de la République. Ils ont été tous élevés au rang de chevalier de l’Ordre national du Lion. La création de la cité du cinéma et le centre national du cinéma sénégalais ont été abordés au cours de l’audience, rapporte Le Soleil. Au total, ils sont près d’une dizaine, cinéastes, acteurs, producteur et journaliste à être élevés par le chef de l’Etat Macky Sall au grade de Chevalier dans l’Ordre National du Lion. En plus de Mati Clémentine Diop et de Oumar Sall de Cinekap, il y a les réalisateurs Moussa Touré et Ousmane William Mbaye, les acteurs Rokhaya Niang, Ibrahima Mbaye (dit Thié ou Sorano pour le différencier de Sopé) et Lamine Ndiaye (de son vrai nom Mamadou Lamine Diarra), ainsi que le journaliste Baba Diop et le Chef machiniste Arona Camara.

Accueillie en grande pompe dans la soirée du lundi, 22 juillet, Mati Diop, la réalisatrice du film ’’Atlantique’’, qui a remporté le Grand prix du jury du 72e Festival de Cannes 2019, du 14 au 25 mai 2019, et sa délégation dont son père, Wasis Diop, ont été reçus par le ministre de la Culture et de la Communication, Abdoulaye Diop, le lendemain mardi, 23 juillet. Une cérémonie de réception organisée au 8e et dernier étage des locaux du ministère, en présence de la crème du cinéma, avec le décor qui sied à un tel événement.

A l’occasion de jeunes champions ont été également célébrés : Adama Binta Sow, dont le film ’’A nous la tabaski’’ a reçu le prix du meilleur court-métrage à la 4e édition du Festival du Film de Femmes de Fontenay le Fleury, en France ; les co-réalisateurs Thomas Grand et Moussa Diop avec ’’Poisson d’or, poisson africain’’, film documentaire sélectionné dans plus d’une cinquantaine de festivals dans le monde avec une quinzaine de prix gagnés dont le grand prix de la 6e édition du Festival de Tokyo au Japon ; la réalisatrice Mame Woury Thioubou, qui a remporté le prix du meilleur long métrage documentaire avec ’’Fiifire en pays Cuballo’’ lors de la 35e édition du Festival international du cinéma vue d’Afrique au Canada. Et Chérif Ace Faty, le réalisateur de ’’Karine’’, auréolé du grand prix du Festival de cinéma euro-africain au Maroc.
Très fier, le ministre de la Culture soulignait que « la relance et le dynamisme du cinéma sénégalais sont aujourd’hui enclenchées. C’est l’occasion ou jamais de se mobiliser pour reconquérir notre place de leader en Afrique subsaharienne ».

Vous pouvez réagir à cet article