MCC, GROUPE CONSULTATIF ET PROGRAMMES FINANCIERS : MACKY SORT LE CHÉQUIER

news-details
FINANCES PUBLIQUES

Il aura beaucoup été question de finances lors de la réunion du Conseil des ministres de ce mercredi 12 décembre 2018. Entre la signature du MCC aux Etats Unis par le Premier ministre, la préparation du Groupe consultatif de Paris piloté par le ministère des Finances et le déroulement annoncé des programmes majeurs pour la période 2019-2023.

Le Conseil des Ministres de ce mercredi 12 décembre 2018 a permis à Macky Sall d’aborder quelques grandes orientations économiques de son Gouvernement, dont le chef, Mahammad Boun Abdallah Dionne est d’ailleurs présentement aux Etats-Unis (son intérim est assuré par le ministre de l’Intérieur Aly Ngouille Ndiaye) dans le cadre de la signature, lundi dernier, du Second compact du Millenium Challenge corporation (MCC). Une signature dont se félicite le chef de l’Etat, réitérant « ses remerciements au Président, au Gouvernement et au peuple américains pour cet important concours financier d’un montant de 600 millions de dollars (environ 350 milliards F CFA, ndlr) dont 50 millions USD (près de 30 milliards F CFA, ndlr) de contrepartie de l’Etat. » Macky Sall est d’avis que ce programme « permettra au Sénégal, sur la période 2019-2023, de poursuivre ses efforts significatifs pour améliorer le taux d’accès universel à l’électricité de qualité et à moindre coût. »

Signature du MCC par le Premier ministre

PROJECTION SUR LE PROCHAIN MANDAT

Par ailleurs, le chef de l’Etat a également évoqué la session budgétaire en cours. Une occasion pour lui de saluer le vote des lois de finances 2019, de règlement de l’année 2017 et d’approbation du Programme Triennal d’investissements (PTIP) 2019-2021. Dans ce cadre, il a « magnifié la finalisation du Plan d’actions prioritaires, phase II du PSE - avec l’assistance et l’implication de toutes les parties, Etat, secteur privé, société civile. » Ce PAP sera d’ailleurs présenté, sous la présidence effective de Macky Sall, lors du 7ème Groupe consultatif pour le Sénégal, les 17 et 18 octobre à Paris. A ce propos, note le communiqué, il a demandé au Gouvernement de préparer, après le rendez-vous du Groupe consultatif, « l’adoption d’un projet de loi de programme sur le financement du PSE (Plan Sénégal Emergent. »

Enfin, le communiqué du Conseil des Ministres de ce 12 décembre 2018 ressort le clin d’œil du président à l’endroit des différents PTF qui soutiennent le Sénégal dans la mise en œuvre des phases 1 et 2 du PSE. « Dans cet élan, le Chef de l’Etat a exhorté le Gouvernement à renforcer la place stratégique et le rôle majeur du secteur privé national et international dans le financement et l’exécution des programmes et projets publics durant la période 2019-2023. » Ce qui semble, à bien des égards, à une projection sur un nouveau mandat présidentiel qui prendrait fin cinq ans après les élections de février 2019.

Vous pouvez réagir à cet article