ME ABATALIB GUÈYE : « SAINT-LOUIS A PERDU SA VOIX »

news-details
DÉCÈS DE GOLBERT DIAGNE

Voilà que le Sénégal n’a pas encore fini de pleurer Pape Diouf, grande figure du sport, une autre icône, du 4e art sénégalais, nous quitte. El Hadj Alioune Badara Diagne alias Golbert, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a rendu l’âme, ce vendredi 3 avril 2020, à l’âge de 79 ans, à l’hôpital régional de Saint Louis.

Depuis l’annonce de cette mauvaise nouvelle, les témoignages pleuvent. Sur les Iradio, l’ancien président du club local, la Linguère de Saint-Louis, Me Alioune Abatalib Guèye lui a rendu un vibrant hommage.

« Une figure emblématique. Un grand Monsieur. C’est Saint-Louis qui perd l’un de ses fils les plus dignes, les plus illustres. Golbert est connu pour son amour atavique pour Saint-Louis. Il ne parlait et n’agissait que pour Saint Louis. Golbert ne respirait que pour Saint-Louis. Et ceci sans concession. Il pouvait tout pardonner sauf si on écornait Saint-Louis. Toute sa vie, il l’a consacré à cette ville », a laissé entendre Me Guèye. L’ancien président de la fédération sénégalais de football de poursuivre : « Je perds à la fois un ami, un confident et pour vous dire qu’il était si sérieux que ma défunte mère m’avait recommandé Golbert, en lui disant que je te confie mon fils ».

Vous pouvez réagir à cet article