ME BABOU : « LE RAPPORT DE LA COMMISSION D’ENQUÊTE PARLEMENTAIRE N’A PLUS DE SENS »

news-details
OUVERTURE D’UNE INFORMATION JUDICIAIRE

La plénière prévue, ce vendredi, à l’Assemblée nationale sur l’affaire des 94 milliards n’a pas sa raison d’être. C’est du moins l’avis de l’ancien président de la Commission des Lois, Me Abdoulaye Babou.

« Il faut rappeler qu’une Commission d’enquête parlementaire, même si elle dépose ses conclusions ces dernières ne sont qu’à titre de renseignement. Elle ne peut déclarer personne coupable ou pas. Ce n’est pas son rôle », a signalé, sur les ondes de Iradio,

Me Babou. avocat et ancien député, Me Abdoulaye Babou conseille aux membres de la commission d’enquête de ranger leurs conclusions aux oubliettes du moment que la justice s’est saisie du dossier. « Lorsque la justice est saisie, la Commission d’enquête s’arrête, à quelque niveau où elle se trouve. Et elle n’a plus droit à la parole. C’est le juge d’instruction qui a été saisi. Il a toutes les compétences. Avec ses moyens, ses pouvoirs d’investigation sont illimités », a rappelé la robe noire.

Pour Me Babou, ces dispositions ont été prises pour éviter des divergences d’appréciation entre les deux institutions les plus importantes du pays. « C’est une question de bon sens. Parce qu’il faudrait éviter que la Justice et le Parlement, deux grandes institutions pays, aient des voix discordantes sur une même affaire », a-t-il conclu.

Pour rappel, dans cette affaire de détournement présumé des 94 milliards FCFA, le député, Ousmane Sonko accuse l’ancien Directeur des Domaines, Mamour Diallo d’avoir agi contre les intérêts du peuple.

Vous pouvez réagir à cet article