image

ME MARCEL CECCALDI ÉCARTE L’OBSTACLE DE LA CPI

image

C’est officiel. En Libye, le fils de Mouammar Kadhafi, Seif Al-Islam, est candidat à l’élection présidentielle prévue en décembre prochain. Il a recueilli plus de 7000 parrainages alors que ses deux concurrents sont à 2000 parrains, a confié son avocat, Me Marcel Ceccaldi, à iRadio. Le conseil de rappeler que du temps du défunt président libyen, "l’éducation, la santé et les mariés avaient droit à un logement" et "les bourses étaient données aux étudiants qui souhaitaient poursuivre leurs études à l’étranger."

Poursuivant, la robe noire a minimisé la menace de la Cour pénale internationale (CPI) sur la candidature de son client. "Voulez-vous vous reporter aux résultats de la CPI ? Mbemba du Congo a été acquitté, Gbagbo, après dix années de détention, aussi acquitté. Le président kenyan, poursuivi pour trouble avant les élections également acquitté. Que reste-t-il à la CPI ? Il faut être parrainé pour pouvoir se présenter aux élections. Il a, aujourd’hui, recueilli plus de 7000 parrainages alors que ses deux concurrents n’en ont pas encore recueilli 2000."

Pour lui, Seif Al-Islam est le seul capable de transcender les divisions de la société libyenne.

Dié BA

15 novembre 2021