ME MOUSSA DIOP DÉMENT BOUN KHATAB SYLLA ET ANNONCE UNE CITATION DIRECTE

news-details
JUSTICE

Réponse du berger à la bergère. L’ancien directeur de Dakar Dem Dikk a fait face, ce mardi 12 janvier 2021, à la presse pour démonter les accusations de son successeur, Oumar Boune Khatab Sylla. Ce dernier l’accuse d’avoir volé un véhicule de la société et d’être l’auteur d’emplois fictifs. Des accusations qu’il juge calomnieuses et diffamatoires. Ainsi, il a décidé de saisir la justice pour laver son honneur. « Au vu des déclarations mensongères et calomnieuses de ce nouveau Dg, une citation directe lui sera servie dans la semaine », a annoncé Me Moussa Diop qui a battu en brèche toutes accusations portées contre sa personne. Selon lui, il a fait ce qu’il a pu à Dakar Dem Dikk durant les 6 ans qu’il a été à la tête de cette société. Mieux, il indique, pour le préciser que Dakar Dem Dikk est une société de transport public qui ne peut jamais réaliser de bénéfices. C’est la raison pour laquelle, dit-il, elle a le système des compassions au réel. D’après lui, c’est l’Etat du Sénégal qui doit même des sous à la société. « L’Etat du Sénégal doit 7 milliards de francs CFA à la société », a-t-il révélé non sans dire que les états financiers montrent que les meilleurs résultats sont sous son magistère. Ce qui lui pousse à dire : « Je ne suis pas un voleur. Je ne connais pas le népotisme. Je n’ai volé rien du tout à Dakar Dem Dikk. Je n’avais pas de voiture de fonction. J’allais au travail avec la voiture familiale que je paie à crédit jusqu’à présent. Aucun corps de contrôle ne m’a jamais épinglé. J’ai fait ma déclaration de patrimoine à mon entrée et à mon départ ».


« C’EST LA BAMBOULA À DAKAR DEM DIKK »

De l’avis de Me Moussa Diop, c’est l’actuel directeur de Dakar Dem Dikk qui fait des magouilles. « Il n’a qu’à vous dire comment il a acheté, en trois mois, la Lang Cruiser Platinum de 85 millions FCFA qu’il conduit. En trois mois, il est à 9 conseillers et deux chargés de missions. Ces deux chargés de missions sont ces marabouts qui ont des salaires de directeurs. Ils ont chacun 300 litres de carburant par mois. Ils ne travaillent pas, ils se présentent à la fin du mois au bureau, récupèrent leurs salaires et repartent. C’est la bamboula à Dem Dikk depuis que je suis parti. Je pense qu’il a peur. Les charges sont très lourdes pour lui et il panique déjà », a fait savoir Me Moussa Diop. Pour lui, s’il a été limogé, c’est parce qu’il est contre le troisième mandat. Une position qu’il confirme et maintient. « Je ne lâcherai pas. Je ne suis pas quelqu’un qui tremble. Je suis parti la tête haute. J’ai parlé de troisième mandat et je ne transigerai pas sur ça. Je n’hésite pas », soutient-il.

Vous pouvez réagir à cet article