image

ME OUSSEYNOU GAYE ANNONCE UNE SÉRIE D’ACTES JUDICIAIRES À L’INTERNATIONAL

image

La mort de François Mancabou ne va pas rester impunie. C’est en substance l’engagement pris par ses avocats. Ils annoncent une série d’actes judiciaires qu’ils comptent mener au niveau des juridictions internationales. Et même nationale. Me Ousseynou Gaye, qui demeure convaincu, que son client a été victime de torture, cause de son décès, révèle qu’il va user de toutes les voies judiciaires. « Ce qui est clair, c’est qu’au-delà, nous avons des actions à mener. Nous allons traduire tous ceux qui sont mêlés à cette histoire à la Cour pénale internationale (Cpi). Nous allons également saisir le Tribunal judiciaire de Paris compétent en matière de torture dans l’espace Schengen. Ce qui fait que, dès l’instant que ces gens incriminés mettent les pieds en Europe, ils seront entendus. Nous allons saisir la Cour africaine des Droits de l’Homme et la Cour de Justice de CEDEAO. Nous donnerons également des notes d’information à toutes les chancelleries et le Parlement européen », a annoncé Me Gaye.

Au niveau national, le Tribunal de grande instance de Dakar notamment le Cabinet du juge d’Instruction du Premier Cabinet sera aussi saisi d’une plainte pour torture avec constitution de partie civile.

Selon Me Ousseynou Gaye, le décès de Mancabou ne surprend pas. D’après l’avocat, celui qui est considéré comme membre des ‘’forces spéciales’’, a subi des sévices corporels qui ont fait qu’il était difficile qu’il survive. La raison ? « Il a juste refusé d’apposer sa signature sur le procès-verbal d’enquête, dans lequel on avait une audition différente de ce qui est dit. Il a refusé. On l’a torturé à mort. Ces tortures-là sont la conséquence et la cause efficiente de son décès. Il n’y a pas de doutes là-dessus », a souligné Me Gaye.

Babacar FALL

14 juillet 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article