MEDIATION : UNE MISSION DE LA CEDEAO DÉPÊCHÉE AU MALI

news-details
CEDEAO

Président en exercice de la Communauté Economique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), Mahamadou Issoufou a reçu, en audience, hier jeudi, 18 juin, une délégation conduite par le ministre des Affaires étrangères nigérian, Geoffrey Onyeama. Laquelle, composée des ministres des Affaires étrangères du Nigeria, de la Côte d’Ivoire, du Niger et du président de la Commission de la CEDEAO, sera dépêchée au Mali pour une médiation dans le cadre de la résolution de la crise politique qui sévit dans ce pays.

"Il y a l’opposition qui menace de faire une grande manifestation demain (ndlr : ce vendredi, 19 juin) pour exiger le départ du Président actuel Ibrahim Boubacar Keita (IBK) qui était élu constitutionnellement il y a à peine deux ans’’ a déclaré, à la presse, le chef de délégation, à leur sortie d’audience.

Poursuivant, le diplomate a ajouté : ‘’Nous faisons face à plusieurs défis dans notre sous-région. Bien sûr il y a les questions de terrorisme, il y a maintenant la COVID-19, et puis les problèmes sociaux. Donc aucun pays ne doit pas encore s’agiter de ces types de problèmes. Et en plus, aujourd’hui c’est le Mali, demain ça serait un autre pays, et cela va complètement détruire toute notre sous-région. Donc, en tant que Président de la CEDEAO, le Chef d’Etat veut qu’on résolve ce problème au Mali. Nous irons là-bas rencontrer toutes les parties prenantes, le président du pays et tous les autres acteurs".

Le vendredi 5 juin passé, à l’appel de l’imam Mahmoud Dicko, les populations maliennes ont, à travers une forte mobilisation, demandé le départ, à la tête du pays, d’IBK, rappelle l’Agence nigérienne de presse (ANP).

Vous pouvez réagir à cet article