MENACES CONTRE MAMADOU SECK, JUGE DU 8E CABINET : DEUX FEMMES ARRÊTÉES

news-details
JUSTICE

Deux suspectes ont été cueillies par le Groupe d’intervention rapide de la Division des investigations criminelles dans le cadre d’une enquête sur des menaces de mort qui visaient le juge du 8e cabinet, Mamadou Seck. Le juge avait en charge le dossier Adji Sarr/ Ousmane Sonko avant qu’il ne se retire pour des raisons personnelles.

Selon Libération, Anta Diagne et Yaye Ciré Cissokho ont été mis à la disposition du parquet la semaine dernière. La première est en détention préventive alors que la seconde a obtenu une liberté provisoire. « Nous t’attendons sur le dossier Sonko. Nous te surveillons et ta famille de Tivaouane aussi. Du sang va couler, mais pas seulement des manifestants. Vous et vos familles allaient payer. Nous le jurons » ! Tel est le message, selon Libération, qui a été envoyé au juge d’instruction Mamadou Seck le 28 février 2021. Mais, il aura fallu à la Division des investigations criminelles plusieurs semaines pour procéder à des interpellations suite à d’intenses investigations techniques.

Vous pouvez réagir à cet article