MENACES DE SUSPENSION : LA CAP RECADRE LE CNRA

news-details
MÉDIA

Le Conseil national de régulation de l’audiovisuel a mis en garde les chaînes de télévisions Sen Tv, 2STV et Walf TV. Ce, après qu’il dit avoir noté l’apologie de la violence sur certains plateaux de ces télévisions suite aux manifestations qui ont éclaté après l’arrestation de Ousmane Sonko. Une mise en garde qui n’a pas été bien appréciée par la Coordination des associations de la Presse (Cap) qui qualifie le CNRA d’« organe obsolète aux ordres qui cherche à museler des télévisions ».

Pour la CAP, le CNRA ne peut chercher à dénier aux journalistes un droit fondamental élémentaire acquis de haute lutte et inscrit dans la Constitution. « Si aujourd’hui cet organe de régulation qui est devenu éculé et caduque avec le Code de la presse de juillet 2017, menace les chaînes de télévision de suspension ou « ces mesures seront aggravées en cas de récidive », il y a lieu de s’inquiéter », a relevé la CAP. Laquelle indique, toutefois, que « cela n’étonne personne parce que l’équipe actuelle serait en mission commandée et serait prête à tout pour se maintenir et mériter la confiance du chef. Elle devra savoir que nous n’accepterons aucun abus quel que soit le prétexte utilisé ».

La Coordination des Associations de Presse (CAP) alerte l’opinion publique nationale et internationale sur ces menaces qu’elle juge très graves pour l’exercice de la profession. Cependant, elle promet de faire face quoiqu’il advienne. « Les organisations internationales ont été saisies. Au niveau local, toutes les dispositions utiles seront prises pour que la presse ne soit pas muselée et réduite à sa plus petite proportion », informe la CAP qui invite à la sérénité pour le plus grand bien de notre démocratie.

Vous pouvez réagir à cet article