MEURTRE DE BINETA CAMARA : LE PARQUET REQUIERT LA PERPÉT’ CONTRE PAPE A. FALL

news-details
TAMBACOUNDA

La Chambre criminelle du tribunal d’instance de Tambacounda a évoqué, ce vendredi, l’affaire Bineta Camara, cette jeune qui a été tué le samedi 18 mai 2019 quartier Saré Guilèle de la commune de Tambacounda, vers 22h. Le présumé, meurtrier, Pape Alioune Fall qui a comparu devant le prétoire, encourt la réclusion criminelle. C’est du moins ce que le parquet a requis contre lui. L’audience se poursuit.

Pape Alioune Fall, un proche du père de la défunte, Malal Camara, le Directeur de l’Agence local de développement (ALD), et responsable de l’Alliance pour la République (APR, parti au pouvoir), est poursuivi pour tentative de viol et meurtre de la jeune (23 ans) Bineta Camara, froidement tuée le 18 mai 2019, au quartier Saré Guilé de Tambacounda. Selon l’autopsie alors réalisée sur le corps de la victime, les indices allaient dans le sens d’une tentative de viol qui a mal tourné. La jeune femme retrouvée morte chez elle, peu après la rupture du jeûne, avait reçu des coups de poings avant d’être étranglée.

La mort de Bineta avait suscité l’ire des associations de défense des droits des femmes. Déjà, au lendemain du meurtre, des femmes de la commune de Tamba ont battu le macadam pour dénoncer les violences faites aux femmes et plus particulièrement la mort tragique de Binta Camara. D’autres associations de femmes sont également montées au créneau pour dire basta aux violences exercées sur les femmes. Ce meurtre a accéléré la criminalisation du vol et de la pédophilie. La loi, adoptée au mois de novembre 2019, à l’unanimité par les députés, prévoit le durcissement des condamnations qui pourront aller jusqu’à l’emprisonnement à la perpétuité à l’encontre d’éventuels coupables.

Vous pouvez réagir à cet article