MEURTRE DE L’ÉTUDIANT AHYI : LA SÛRETÉ URBAINE SUR LA PISTE DES TUEURS

news-details
UCAD

La sûreté urbaine de Dakar a été saisi pour traquer les agresseurs de Joel Célestin Philippe Ahyi, ce brillant étudiant tué dans la nuit du 26 au 27 septembre aux alentours de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar. Des agresseurs l’ont poignardé à plusieurs reprises avant de se fondre dans la nuit.

D’après Libération, le commissariat du Point E, qui était compétent en la matière, a été dessaisi au profit de la sûreté urbaine de Dakar qui dispose de plus de ressources. D’ores et déjà, les enquêteurs sont mobilisés pour mettre la main sur les tueurs. Les premiers éléments de l’enquête établissent que les agresseurs ont asséné à Ahyi au moins quatre coups de couteau parce que ce dernier refusait de leur donner son téléphone portable. Il était en compagnie de deux étudiantes, elles aussi victimes de vols, au moment des faits.

Vous pouvez réagir à cet article